Birmanie : des syndicats désormais admis, mais impuissants

Les syndicats, interdits depuis l’instauration de la junte militaire en 1962, sont à nouveau autorisés depuis 2012 en Birmanie. Cette évolution n’a toutefois pas permis de répondre aux attentes légitimes des travailleurs en termes d’amélioration des conditions de travail. Les obstacles à la constitution d’un mouvement syndical fort et unifié, à même de faire face aux pressions exercées par des employeurs peu scrupuleux, demeurent nombreux.

État des résistances dans le Sud. Luttes syndicales

État des résistances dans le Sud. Luttes syndicales

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir