Conférence

Amérique latine

Aujourd’hui, 9 pays d’Amérique du Sud sur 10 ont voté pour des gouvernements si situant plutôt à gauche, avec pour dernier exemple le Paraguay. Du côté de l’Amérique centrale, n’oublions pas le Nicaragua et le Guatemala.

Où va donc cette « nouvelle Amérique latine » ?
Bien que les choix politiques des populations de ces pays traduisent une lassitude et un rejet grandissants des politiques néolibérales et un désir d’alternance politique, les partis ou coalitions de ces forces politiques de gauche ne semblent pas appliquer les même recettes pour affronter les intérêts des capitalistes toujours en place et les forces politiques qui les représentent.

D’ailleurs, dans les pays où ont lieu de profonds changements politiques (Venezuela, Équateur, Bolivie), les nouveaux dirigeants mettent en œuvre, ou ont pour objectif, un programme de « nationalisations », de « réforme agraire » et de "souveraineté nationale ».... Orientations qui entrent en conflit ouvert et violent avec les oppositions qu’ils ont battues, sans oublier celle du « patron et protecteur » étatsunien de ces dernières.

L’Amérique Latine représente pour beaucoup un exemple de changements sociaux, politiques et économiques profonds. Cependant, qu’y a-t-il de commun dans ces expériences politiques nouvelles, au Venezuela et en Bolivie par exemple ? C’est quoi la « Révolution Bolivarienne » ? C’est quoi le Mercosur, la politique d’organisation économique de cette immense partie du continent américain ?

Quels débats traversent les forces qui se sont unies pour changer le pouvoir et la société dans ces pays ? Sommes-nous en présence de simples luttes d’émancipation nationale, ou d’un « socialisme » différent de ce qui a échoué ailleurs, d’une combinaison des deux, … ?

Revenir sur l’expérience de certains pays de cette Région (Venezuela, Équateur, Bolivie) permettra aussi d’avancer des éléments de réflexion sur les aspirations des peuples d’Amérique latine, aspirations sans frontières, sur la validité de ces expériences pour les forces progressistes de transformation sociale en France et ailleurs.

  • de 17h à 19h : Bolivie, Venezuela, Equateur... Etat des lieux sur des politiques de gauche « Dérangeante ». Diffusion du film « La révolution Bolivienne » (20 mn)
  • 19h - 19h 30 : Pause militante (tables de presse, présence d’associations, casse dalle latino)
  • 19h 30 - 21h : L’ Amérique latine... unie ?

Intervenants :

  • Sergio Caceres, responsable à l’ambassade de Bolivie en France, éditeur du Journal Bolivien « Le Jouet enragé »,
  • François Houtart, animateur du Mouvement altermondialiste, fondateur du Centre tricontinental (Belgique),
  • Michel Rogalski, membre d’Espace Marx national, directeur de la revue « Recherches Internationales ».

Heure : à partir de 17h
Lieu : ESPACE MARX - 6 bis rue Roger Salengro, Hellemmes, (accès métro : station Marbrerie)
Entrée Libre

Organisé par Colores latino americanos et l’ Espace Marx, en partenariat avec les Amis du Monde Diplomatique, ATTAC