Aires marines protégées et droits fonciers des communautés de pêcheurs

Les « aires marines protégées » se multiplient au Sud. Si leur mise en place tend à fragiliser les droits fonciers des communautés traditionnelles de pêcheurs, des cas démontrent que l’accès de ces dernières aux ressources naturelles peut être renforcé dès lors que ces communautés sont impliquées dans la conception et la mise en pratique des aires, et que les objectifs sociaux y acquièrent la même importance que les objectifs de conservation.

Entre terre et mer, quel avenir pour la pêche ?

Entre terre et mer, quel avenir pour la pêche ?

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir