Agriculture indienne en crise : accaparement des terres et insécurité alimentaire

L’agriculture indienne est en crise. Depuis les réformes de 1991, le gouvernement privilégie le développement (agro-)industriel et facilite aujourd’hui l’accaparement des terres. La production vivrière souffre du désengagement de l’État et d’une libéralisation qui mène à l’insécurité alimentaire et à la surexploitation des ressources. Une réforme agraire, fondée sur les droits des centaines de millions de petits paysans, est urgente.

Télécharger Agriculture indienne en crise : accaparement des terres et insécurité alimentairePDF - 278.2 ko
L'Inde : une modernité controversée

L’Inde : une modernité controversée

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir