Afrique des grands lacs : peuples des forêts, femmes paysannes et inégalités foncières

En Afrique des grands lacs, en dépit de réformes successives, les processus politico-institutionnels coloniaux et postcoloniaux ont reproduit de fortes discriminations, héritées de la période précoloniale, dans l’accès, le contrôle et l’usage de la terre. En particulier à l’égard des peuples des forêts et des femmes paysannes, catégories sociales « subalternes », victimes d’inégalités ancrées culturellement et consolidées économiquement.

L'aggravation des inégalités

L’aggravation des inégalités

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir