Abandon de souveraineté aux Philippines : accords de libre-échange et mines

La capacité des Philippines à réglementer ou à fermer des mines est conditionnée par une série de traités d’investissements, dont l’accord de libre-échange avec l’Union européenne et le Partenariat économique régional global (RCEP). Ceux-ci constituent une camisole de force légale qui protège de manière excessive les investisseurs étrangers et limite l’espace politique du gouvernement, autant d’abandons de souveraineté nationale.

Accords de libre-échange : cinquante nuances de marché

Accords de libre-échange : cinquante nuances de marché

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir