septembre
  • Rapports Nord-Sud et modèles du développement

    Dans le cadre de l’Infocycle de la CTB, exposé de Bernard Duterme (CETRI) sur le thème « Rapports Nord-Sud et modèles du développement ».

    • 11/09/2017
    • |
    • Bruxelles
  • Aggravation des inégalités : causes et tendances

    Exposé de Julie Godin, chargée d’étude au CETRI, dans le cadre de la session introductive à la journée « Pauvreté et inégalités », Infocycle CTB.

    • 13/09/2017
    • |
    • Bruxelles
  • Les ressorts des inégalités femmes-hommes, points de vue du Sud

    Dans le cadre de la formation CTB, exposé d’Aurélie Leroy - chargée d’étude au CETRI - sur le thème « les ressorts des inégalités femmes-hommes, point de vue du Sud »

    • 13/09/2017
    • |
    • Bruxelles
  • Analyser les rapports de pouvoir, du local au global

    Conférence introductive de François Polet, chargé d’étude au CETRI et doctorant à l’Ulg, sur le thème « Analyser les rapports de pouvoir, du local au global », dans le cadre de l’Infocycle CTB, Journée « Politique et stratégie ».

    • 14/09/2017
    • |
    • Bruxelles
  • octobre
  • Mexique : une candidate indigène à la présidence ?

    Exposé de Bernard Duterme (CETRI).

    Frontalier des États-Unis de Donald Trump, le Mexique, douzième puissance mondiale, est aussi le pays latino-américain à la plus forte population indigène. Population indigène dont les mobilisations ont marqué l’histoire récente du continent. Sans doute la plus spectaculaire d’entre elles : la rébellion zapatiste du Chiapas, dans le Sud-Est mexicain. C’est elle qui aujourd’hui défraye à nouveau la chronique en proposant la candidature inédite d’une femme indienne aux élections présidentielles de 2018 !

    • 17/10/2017
    • |
    • Louvain-la-Neuve
  • Zapatisme : de l’insurrection de 1994 à la présidentielle de 2018 ?

    Intervention de Bernard Duterme, directeur du CETRI, sur le bilan et les perspectives de la rébellion zapatiste du Chiapas.

    Le 1er janvier 1994, le jour de l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange nord-américain (entre le Mexique, le Canada et les Etats-Unis), une insurrection d’indigènes mayas de l’Etat du Chiapas, dans le Sud-Est mexicain, défrayait la chronique. Près d’un quart de siècle plus tard, cette rébellion « zapatiste » réclame toujours « la démocratie, la justice et la liberté », en proposant cette fois la candidature inédite d’une femme indienne aux élections présidentielles de 2018 !

    • 24/10/2017
    • |
    • Liège
  • novembre
  • Cartographie des incidences

    Série d’exposés de Jacques Bastin du CETRI - les mardis 7, 14, 21 et 28 novembre de 9 à 12h30 - dans le cadre du cours de Gautier Pirotte sur la gouvernance des projets de développement, ULg, Liège.

    • 07/11/2017
    • |
    • Liège, Ulg
  • Cartographie des incidences

    Série d’exposés de Jacques Bastin du CETRI - les mardis 7, 14, 21 et 28 novembre de 9 à 12h30 - dans le cadre du cours de Gautier Pirotte sur la gouvernance des projets de développement, ULg, Liège.

    • 07/11/2017
    • |
    • Liège, Ulg
  • Amérique latine : reconfigurations politiques, économiques et sociales

    Exposé de Bernard Duterme (CETRI).

    L’actualité de l’Amérique latine est traversée par un certain nombre de reconfigurations politiques, économiques et sociales. Prises par le haut, elles renvoient à la croissance économique, à la consolidation démocratique et à la réduction de la pauvreté dans la région. Prises par le bas, elles éclairent sur l’extraversion et la dépendance accrue de l’économie du continent à l’égard du marché mondial, sur la faiblesse des institutions, la corruption et la criminalité, et sur la hausse des inégalités et la dégradation de l’environnement. Les rapports conflictuels entre mouvements sociaux et pouvoirs économiques et politiques évoluent dans ce cadre contrasté : entre négociation et confrontation, mobilisation et atomisation, repli et convergence, protection et innovation.

    • 09/11/2017
    • |
    • Louvain-la-Neuve
  • Cartographie des incidences

    Série d’exposés de Jacques Bastin du CETRI - les mardis 7, 14, 21 et 28 novembre de 9 à 12h30 - dans le cadre du cours de Gautier Pirotte sur la gouvernance des projets de développement, ULg, Liège.

    • 14/11/2017
    • |
    • Liège, Ulg
  • Amérique latine : logique et impacts de la poussée extractiviste

    Exposé de Frédéric Thomas (CETRI).

    Aussi différents que soient les régimes en place en Amérique latine, tous ont mis en œuvre des stratégies de développement basées sur le « boom des matières premières » à l’œuvre depuis le début du millénaire. La tendance a permis la croissance, ainsi qu’une augmentation des recettes fiscales, qui a été de pair avec une hausse des exportations. Des millions de personnes sont sorties de la pauvreté. Mais, parallèlement et en fonction de l’exploitation accrue des ressources naturelles et des dégâts socio-environnementaux occasionnés, les conflits n’ont cessé de se développer et de s’intensifier, au point de remettre en cause la « poussée extractiviste ». Celle-ci soulève nombre de questions quant à sa gestion, ses effets, ses limites, son orientation et, en fin de compte, en termes de choix de société.

    • 16/11/2017
    • |
    • Louvain-la-Neuve
  • Cartographie des incidences

    Série d’exposés de Jacques Bastin du CETRI - les mardis 7, 14, 21 et 28 novembre de 9 à 12h30 - dans le cadre du cours de Gautier Pirotte sur la gouvernance des projets de développement, ULg, Liège.

    • 21/11/2017
    • |
    • Liège, Ulg
  • Enjeux fonciers et politiques agraires en Amérique latine : entre réformes et contre-réformes

    Exposé de Laurent Delcourt (CETRI).

    Une part majeure des problèmes sociaux auxquels sont confrontées les sociétés latino-américaines trouvent leur origine dans le passé agraire, marqué par l’appropriation privative de l’espace, la prépondérance des grands domaines et la marginalisation des travailleurs ruraux. Héritée de la période coloniale, la structure foncière a modelé les rapports sociaux et les hiérarchies politiques. Face aux dynamiques de concentration, le monde rural va toutefois se mobiliser. La réforme agraire deviendra le principal leitmotiv des mouvements sociaux – et révolutionnaires – latino-américains du 20e siècle. De vastes distributions seront entreprises sous la houlette de gouvernements progressistes et de régimes plébiscitaires. Mais ces réformes se heurteront à la résistance des élites.

    • 23/11/2017
    • |
    • Louvain-la-Neuve
  • Séminaire d’actualité du développement

    Interventions de Frédéric Thomas, chargé d’étude au Cetri, les 24/11, 1er et 8 décembre, sur les logiques de l’humanitaire, dans le cadre du Séminaire d’actualité du développement à l’Ulg, coordonné par Gautier Pirotte

    • 24/11/2017 - 08/12/2017
    • |
    • Liège
  • Cartographie des incidences

    Série d’exposés de Jacques Bastin du CETRI - les mardis 7, 14, 21 et 28 novembre de 9 à 12h30 - dans le cadre du cours de Gautier Pirotte sur la gouvernance des projets de développement, ULg, Liège.

    • 28/11/2017
    • |
    • Liège, Ulg
  • Colombie : un modèle de développement basé sur la violence ?

    Exposé de Frédéric Thomas (CETRI).

    Le « non » au référendum sur les accords de Paix, ainsi que le prix Nobel accordé au président Juan Manuel Santos, fin 2016, ont mis en évidence la polarisation et les paradoxes de la société colombienne. Loin d’être incompréhensible ou un simple accident de parcours, la violence qui déchire le pays depuis des décennies est à la fois fonctionnelle, stratégique et structurelle. En réalité, la guerre plonge ses racines dans l’histoire, la question de la terre – sa propriété, son usage et son contrôle –, la configuration de l’État et, enfin, le modèle de développement mis en œuvre. C’est donc à partir de l’analyse de ces diverses dimensions, des acteurs et intérêts en jeu – et de leurs interactions –, que s’éclairent les conditions et défis de la paix en Colombie.

    • 30/11/2017
    • |
    • Louvain-la-Neuve
  • décembre
  • Colombie : enjeux et défis du processus de paix

    Exposé de Frédéric Thomas (CETRI).

    Le « non » au référendum sur les accords de Paix, ainsi que le prix Nobel accordé au président Juan Manuel Santos, fin 2016, ont mis en évidence la polarisation et les paradoxes de la société colombienne. Loin d’être incompréhensible ou un simple accident de parcours, la violence qui déchire le pays depuis des décennies est à la fois fonctionnelle, stratégique et structurelle. En réalité, la guerre plonge ses racines dans l’histoire, la question de la terre – sa propriété, son usage et son contrôle –, la configuration de l’État et, enfin, le modèle de développement mis en œuvre. C’est donc à partir de l’analyse de ces diverses dimensions, des acteurs et intérêts en jeu – et de leurs interactions –, que s’éclairent les conditions et défis de la paix en Colombie.

    • 07/12/2017
    • |
    • Louvain-la-Neuve
août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017